Au cours de son Grand rassemblement, l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (l’Assemblée) a dévoilé, le vendredi 23 octobre, les noms des rédipiendaires de ses Prix de reconnaissance. Créées le 24 juin 2012, à l’occasion de la fête des Canadiens français, ces distinctions visent à reconnaître annuellement, et pour toute la province, les accomplissements des bâtisseurs de la communauté qui contribuent, tous les jours, au rayonnement de la francophonie à travers l’Ontario.

Prix du Pilier de la francophonie

Jacques De Courville-Nicol, qui « a milité toute sa vie à faire avancer le fait français dans la province », est l’heureux récipiendaire du Prix du Pilier de la francophonie. Retenu chez lui dans l’Est ontarien pour des raisons de santé, c’est l’avocat Gérard Lévesque, un ami de longue date de M. De Courville-Nicol, qui a accepté le prix en son nom. 

Entre autres, co-fondateur de la première télé payante au Canada, président fondateur du Regroupement des gens d’affaires de la région de la Capitale nationale, président honoraire de La Nouvelle Scène à Ottawa, il est à l’heure actuelle coordonnateur national du Mouvement pour une capitale du Canada officiellement bilingue. Au total, cet homme a consacré plus de 50 ans de sa vie au service de la francophonie en Ontario et au pays.

Les deux autres finalistes pour ce prix étaient le stratégiste Yves Doyon de Sudbury et l’entrepreneur Denis Savage de l’Est ontarien.

 

Prix de l’Horizon franco-ontarien

Ce prix, qui vise à reconnaître un projet, une pratique ou une initiative communautaire entreprise par un groupe qui contribue à la vitalité de la collectivité, a été décerné à Élargir l’espace francophone. Avec quatre agents de liaison, cet organisme crée des liens entre les gouvernements, les conseils scolaires, les communautés francophones et le secteur privé. Depuis 2007, de nombreuses activités culturelles et de développement ont vu ainsi vu le jour. Plus que jamais, la francophonie accroît sa visibilité et la communauté de langue française prend sa place au sein de diverses communautés.

Les agents de liaison communautaire Mireille Coulombe-Anifowose et Daniel-Pierre Bourdeau ont accepté le prix. « Je suis sous le choc que notre organisme ait reçu ce prix, mentionne Mme Coulombe-Anifowose. Nous sommes un organisme relativement jeune par rapport aux deux autres finalistes… mais nous travaillons tellement fort. »

Les deux autres finalistes pour ce prix étaient la FESFO, l’organisme porte-parole des 25 000 jeunes qui fréquentent une école secondaire francophone en Ontario, et le Groupe Média TFO, un producteur et un diffuseur de contenus éducatifs et culturels innovants en français. 

 

Prix Florent-Lalonde

Ce prix vise à reconnaître les efforts et l’engagement d’un bénévole au sein de la communauté. Il porte le nom de Florent Lalonde, un défenseur convaincu de la francophonie en Ontario, décédé en 2005. 

M. Lalonde a notamment passé 30 ans de sa vie à Welland où il était un membre très actif du Club Richelieu.

C’est Claudette Gleeson, une bénévole exemplaire qui travaille pour le rayonnement et la transmission de la langue française et de la culture franco-ontarienne dans le nord-ouest de la province, qui a reçu le prix cette année. 

Coordonnatrice du Centre francophone local, Mme Gleeson participe à l’agrandissement de l’espace francophone du Nord-Ouest. Elle est aussi reconnue pour sa grande implication communautaire à l’échelle locale où elle est notamment fondatrice et présidente du Franco-festival de Thunder Bay.

« Je suis surprise d’avoir obtenu ce prix, dira-t-elle, quelques minutes après l’annonce. Mme Gleeson estime d’ailleurs que le bénévolat est très important pour elle : « C’est qui je suis. J’adore les défis et le bénévolat me donne des défis incroyables. »

Les deux autres finalistes pour ce prix étaient Claire Parent-McCullough qui, à l’heure actuelle, est engagée avec le groupe Retraite active de la région de Peel et Halton, et Rose Desnoyers, qui compte une quarantaine d’années de bénévolat dans la région de Cornwall. 

Pour conclure, le président de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario, Denis Vaillancourt, a félicité tous les candidats et les finalistes pour leur participation, ainsi que les récipiendaires de cette année. « Le travail que font ces bénévoles dans la communauté franco-ontarienne est remarquable et significatif, il est donc important de prendre le temps de souligner et de célébrer leurs contributions respectives. (…) C’est grâce à des leaders comme eux que notre communauté continue de prospérer en Ontario. » 

 

Photo:  Finalistes et dignitaires à la remise des Prix de reconnaissance

Auteur: 
Christiane Beaupré