Une centaine de personnes s’était rassemblée en ce 11 novembre devant la législature ontarienne. Dignitaires, vétérans, cadets et autres étaient nombreux, pour la plupart arborant un coquelicot, à avoir fait le déplacement pour célébrer le jour du Souvenir.

« Pour moi, ce jour représente le sacrifice. Il représente tout ce que le Canada a fait pour la liberté que l’on a la chance d’avoir aujourd’hui. C’est important de le souligner pour les générations futures », explique Steven, récemment retraité des Forces canadiennes.
Tous les ans, lui et sa femme, Cherry, assiste à la cérémonie du jour du Souvenir pour rendre hommage aux soldats tombés au combat.
« Je vois les sacrifices qu’il a fait et que le Canada a fait. Je suis fière d’être Canadienne en ce jour », ajoute Cherry.

S’il y a beaucoup de représentants militaires et de familles de militaire, les simples citoyens sont également venus nombreux rendre un hommage, malgré le vent glacial qui soufflait sur Queen’s Park.

« Il faut se rappeler de ces personnes et de leur sacrifice », observe Doug, l’un des nombreux spectateurs venus suivre la cérémonie.

Au premier rang, les vétérans s’installaient à leur siège pendant que la Garde d’honneur prenait place derrière eux alors que la cérémonie débutait.
Durant les commémorations, la première ministre de l’Ontario Kathleen Wynne ainsi que le brigadier-général S.M. Cadden et le lieutenant-général honoraire Richard Rohmer des anciens combattants prenaient la parole.

« Aujourd’hui, nous honorons les personnes qui défendent nos valeurs de liberté. Il faut contempler la signification de ce qui est demandé de nos soldats et reconnaître leur sacrifice en parlant avec eux et en écoutant leur histoire. L’acte de mémoire est de dire merci et de chercher la paix », disait Mme Wynne.

La première ministre est revenue également sur le projet de loi promulgué au cours de la semaine précédente comme étant la semaine du Souvenir.
« Le jour du Souvenir est toujours un jour où il fait froid, où il pleut, où il neige et c’est mieux comme ça, affirmait le brigadier-général S.M. Cadden. On ne saurait être au chaud et confortable en ce jour. Pour nous qui portons l’uniforme, c’est notre devoir de se souvenir des sacrifices. Aujourd’hui, je me rappelle de ceux que j’ai connus et qui sont morts au combat. »

À 11 h, la foule a observé deux minutes de silence avant que les membres des Forces armées canadiennes, leurs familles, des cadets, des représentants des corps diplomatiques rendent un hommage et déposent des couronnes.

En ce jour du Souvenir, plusieurs cérémonies ont eu lieu dans la ville et au pays où les communautés se sont rassemblées pour se souvenir de ceux que les guerres et les conflits ont sacrifié.